Le plus beau métier du monde


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 1er février 2016
par  Jean Heutte

Le titre de Docteur n’appartient pas aux médecins... (Causse, 2009)

Combien de décennies faudra-t-il pour que le titre de docteur ne soit plus assimilé, abusivement, au médecin ? On peut certes être « docteur en médecine », mais aussi « docteur en géographie », en « sciences physiques », en « droit privé et sciences criminelles »… L’arrêt ci-dessous rapporté, qui casse un (...)
mercredi 1er juillet 2015
par  Jean Heutte

Vers un système d’éducation plus inclusif en France ? (Charbonnier, 2015)

Toutes les études convergent enfin pour montrer que les inégalités et les difficultés observées en France apparaissent dès l’école maternelle, pour ensuite s’accentuer jusque dans l’enseignement secondaire et tertiaire, et dans la progression des compétences tout au long de la vie Depuis 40 ans, le (...)
vendredi 1er mai 2015
par  Jean Heutte

Réduire la psychologie scientifique contemporaine à Freud et à la psychanalyse : une erreur bien française (Lieury, 2011)

Pour les étudiants, la psychologie se résume à Freud et à la psychanalyse. Les élites sont tout aussi ignorantes en ce domaine. Il est temps de donner à l’enseignement de la psychologie la place qu’il mérite. Chaque année, des centaines de milliers de lycéens de terminale découvrent le cours de (...)
mardi 1er juillet 2014
par  Jean Heutte

Principaux résultats de l’Enquête internationale sur l’enseignement et l’apprentissage (TALIS, 2013)

Métier déconsidéré, formation continue déficitaire, faiblesse des enseignements pédagogiques, peu de retours sur leurs pratiques... Les enseignants français ne sont pas assez accompagnés et encouragés, selon l’étude TALIS de l’OCDE. Formation déficitaire Outre un manque de reconnaissance, les professeurs (...)
mercredi 1er janvier 2014
par  Jean Heutte

SOS Education : un groupuscule sectaire malfaisant (RE, SLL & SLM, 2006)

SOS-Education n’entend nullement remettre l’Ecole publique sur les rails. En créant la confusion dans l’esprit des parents, en les dressant contre les professeurs, elle orchestre, en réalité, sa destruction dans le seul but d’imposer sa propre " solution " : le démantèlement de l’Education nationale au profit d’écoles privées financées par le " chèque éducation ". SOS-Éducation s’inscrit ainsi dans cette nébuleuse d’associations rassemblées autour d’une prétendue " Révolution bleue " pour construire en France un pôle d’extrême-droite ultralibérale. Rien ne saurait être plus éloigné de notre propre conception d’une Ecole de qualité, publique, laïque et gratuite.

Publications

Derniers articles publiés