Le plus beau métier du monde


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 1er octobre 2012
par  Jean Heutte

Le ras-le-bol des professeurs du premier degré (Debarbieux & Fostinos, 2012)

« Aujourd’hui, on brade hélas l’école sur l’autel de la rentabilité. L’école n’a plus d’âme, elle ne fait plus guère rêver et c’est gravissime. », « Mon sentiment est le découragement et la tristesse devant l’indifférence générale (souvent même celle des collègues) dans laquelle on brade l’École, et on le (...)
 septembre 2012
par  Jean Heutte

C’est le 8 mai 1673, sous l’influence de Bossuet, que l’Académie française adopte une orthographe exagérément étymologique et volontairement pédante, afin de bien distinguer "les gens de lettres d’avec les ignorants et les simples femmes", qui est actuellement le fléau de l’école. (Brunot, 1905)

« J’avais écrit dans mon Histoire de la langue française une phrase que, depuis quelques années, on s’est plu à citer. Je disais : … le préjugé orthographique ne se justifie ni par la logique, ni par l’histoire… il se fonde sur une tradition relativement récente, formée surtout d’ignorance »… [...] « Si (...)
 septembre 2012
par  Jean Heutte

L’orthographe : une névrose obsessionnelle discriminatoire. (Barthes, 1976, 1984)

Il manque au dernier roman de Flaubert un chapitre sur l’orthographe. On y aurait vu Bouvard et Pécuchet commander à Dumouchel toute une petite bibliothèque de manuels orthographiques, commencer par s’en enchanter, puis s’étonner du caractère comminatoire et contradictoire des règles prescrites, (...)
 août 2012
par  Jean Heutte

Repenser la responsabilité de l’école dans la (re)production des rapports sociaux de sexe (Duru-Bellat, 2008)

La reproduction des rôles de sexe et des inégalités entre hommes et femmes afférentes se fait donc via un ensemble de processus sociétaux et de manière a priori relativement indépendante du système éducatif. Faut-il aller jusqu’à dire que l’éducation n’est qu’un maillon à l’importance surestimée dans (...)
 août 2012
par  Jean Heutte

Les garçons victimes à la fois du système scolaire et du féminisme : un backlash masculinistes ? (Bouchard, Boily & Proulx, 2003)

Le débat actuel sur les garçons victimes à la fois du système scolaire et du féminisme transporte implicitement l’idée que l’égalité est atteinte et que les interventions faites en faveur des filles depuis les années 1970 ont atteint leurs buts (Yates, 1997, dans Douglas et Lingard, 1999, p. 3). Cette (...)

Publications

Derniers articles publiés