Articles les plus récents

vendredi 25 décembre 2015
par  Jean Heutte

Pourquoi voulons-nous croire au Père Noël ? (Lévi-Strauss, 1952)

[...]il est généralement admis par les historiens des religions et par les folkloristes que l’origine lointaine du Père Noël se trouve dans cet Abbé de Liesse, Abbas Stultorum, Abbé de la Malgouverné qui traduit exactement l’anglais Lord of Misrule, tous personnages qui sont, pour une durée déterminée, (...)
jeudi 24 décembre 2015
par  Jean Heutte

Le Père Noël a été sacrifié en holocauste sur le parvis de la cathédrale de Dijon devant des centaines d’enfants (France-Soir, 1951)

Le Père Noël a été pendu hier après-midi aux grilles de la cathédrale de Dijon et brûlé publiquement sur le parvis. Cette exécution spectaculaire s’est déroulée en présence de plusieurs centaines d’enfants des patronages. Elle avait été décidée avec l’accord du clergé qui avait condamné le Père Noël comme (...)
dimanche 1er novembre 2015
par  Jean Heutte

Faire apprendre via une interface homme machine (Linard, 2001)

L’application des TIC à l’éducation est toujours difficile. En ce domaine, le concepteur de logiciels ne peut pas compter sur une base préexistante de motivation ou de compétence de l’utilisateur pour pallier les faiblesses du design, puisque c’est précisément cette compétence qu’il s’agit de faire (...)
jeudi 1er octobre 2015
par  Jean Heutte

Adaptation hédonique aux expériences positives et négatives (Martin-Krumm, Lyubomirsky & Nelson, 2012)

Le frisson de la victoire et l’agonie de la défaite s’émoussent au fil du temps. Ce phénomène, connu sous le nom de l’adaptation hédonique, est récemment devenu un sujet controversé parmi les psychologues et les économistes (e.g., Diener, Lucas & Scollon, 2006 ; Easterlin, 2006 ; Frederick & (...)
mardi 1er septembre 2015
par  Jean Heutte

Le jour où je me suis aimé pour de vrai/When I loved myself enough (McMillen & McMillen, 2001)

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, J’ai compris qu’en toutes circonstances, J’étais à la bonne place, au bon moment. Et alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… L’Estime de soi. Le jour où je me suis aimé pour de vrai, J’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance (...)