Articles les plus récents

vendredi 1er juillet 2016
par  Jean Heutte

Le savoir expérientiel des malades : illustration de la construction de savoirs savants par des non scientifiques (Las Vergnas, 2009)

De nombreux travaux (Jurdant, 1973 ; Jacobi et Schiele, 1988) ont montré que les pratiques de vulgarisation ou d’action cultu­relle scientifique sont loin de réduire les écarts entre scientifiques et non scientifiques dans la société. A contrario, on constate qu’elles ne parviennent pas à transmettre (...)
mercredi 1er juin 2016
par  Jean Heutte

Le rôle de la passion dans le bien-être subjectif (Rousseau & Vallerand, 2003)

Selon Vallerand et al. (2003), la passion se définit comme une forte inclinaison envers une activité que l’on aime, que l’on trouve importante et dans laquelle on investit du temps et de l’énergie. Ces mêmes auteurs proposent l’existence de deux types de passion, soit la passion harmonieuse et la (...)
vendredi 1er avril 2016
par  Jean Heutte

Bénéfices cachés de la psychanalyse (Van Railler, 2004)

Peut-on parler objectivement de la psychanalyse ? Pas plus que du catholicisme ou du socialisme. On ne peut en parler que de façon relativement objective. Pour approcher d’un degré appréciable d’objectivité, il faut bien s’informer, ne pas dissimuler des faits importants, ne pas se laisser aller à la (...)
mardi 1er mars 2016
par  Jean Heutte

La fermeture de la porte de l’ijtihad : Après l’âge d’or est arrivé le crépuscule de la vieillesse où l’imagination est réduite, les facultés créatrices diminuées et la pensée ankylosée. (Charfi, 1999)

On appelait mu’tazilites les uléma dont l’école de pensée a acquis de l’importance dès le milieu du VIIIe siècle (après J .-C.) et qui réservaient un rôle essentiel à la raison dans leurs recherches, par opposition aux muhaddithines qui se référaient constamment aux hadiths dans leurs créations juridiques. (...)
lundi 1er février 2016
par  Jean Heutte

Le titre de Docteur n’appartient pas aux médecins... (Causse, 2009)

Combien de décennies faudra-t-il pour que le titre de docteur ne soit plus assimilé, abusivement, au médecin ? On peut certes être « docteur en médecine », mais aussi « docteur en géographie », en « sciences physiques », en « droit privé et sciences criminelles »… L’arrêt ci-dessous rapporté, qui casse un (...)

Publications

Derniers articles publiés